< ˆ >

Foire aux questions

accueil
projet
matériaux
outils
étapes
événements
liens
bibliographie
faq
crédits

Matériaux

[haut]

Quels matériaux choisir ?

Nous avons choisi tous les éléments (panneaux de bois, enduits, accessoires de pose) chez Unger-Diffutherm parce que leur système, fruit de longues années de recherches, est homologué et garanti, et qu'il correspond à notre conception écologique de l'habitat.

De plus, leur enduit de fond est particulièrement agréable à poser, même pour des non-spécialistes. Nous envisageons d'ailleurs maintenant de l'utiliser en intérieur avec la toile de verre, par exemple sur du Fermacell.

Quelle épaisseur d'isolant choisir ?

Pour l'isolation de la plupart des habitations françaises, les panneaux de 80 mm semblent un bon compromis. À modérer bien sûr en cas de construction passive par exemple.

Comment avez-vous établi la commande ? Avez-vous fait le métrage vous-même ?

Le métrage a été effectué principalement par nos soins, mais le fournisseur est venu sur le chantier pour décider des accessoires nécessaires et c'est lui qui a passé commande.

Mise en œuvre

[haut]

Êtes-vous professionnels du bâtiment ?

Pas du tout !

Comment gérer les bords de la toiture ?

C'est un problème ! Notre toiture ne dépassant pas des pignons, nous envisagions initialement une protection du chant de l'isolant par une couverture d'angle en zinc. Ne maîtrisant pas cette technique, nous avons préférer fixer provisoirement un pare-pluie en attendant de prolonger la toiture.

Quel est le temps de pose ?

Le temps de pose des panneaux de bois a été d'un peu plus d'une heure par mètre carré, et d'un peu moins d'une heure et demie pour les enduits (ils comptent environ deux heures au total chez RC Éco). Mais il faut rajouter le temps de la préparation (déshabillage des façades), et surtout celui des finitions (réfection des bordures, repose des volets et des gouttières).

Peut-on faire le travail façade par façade ?

Bien sûr ! Cela permet d'échelonner la durée du chantier dans le temps. D'ailleurs nous n'avons isolé que trois façades en raison d'un projet d'extension sur la quatrième. Cependant, il faut garder à l'esprit que pour minimiser les ponts thermiques aux angles du bâtiment, il est conseillé de croiser les panneaux. Et surtout, la résistance mécanique n'est garantie aux angles que si la toile de verre fait un recouvrement de 15 à 20 cm.

Faut-il enterrer le liège ?

Nous manquons encore d'informations sur la question. Il semble évident que l'efficacité de l'isolation soit favorisée par un enfouissement de 5 à 10 cm des panneaux de liège, mais ses qualités d'imputrescibilité le permettent-elles vraiment ?

Y a-t-il d'autres réalisations en France ?

En 2007, à notre connaissance, les seules autres réalisations étaient celles de RC Éco, toutes en région Île-de-France. Maintenant qu'Unger-Diffutherm est installé en France, d'autre réalisations fleurissent, surtout dans le sud.

Pensez-vous que ce procédé séduira les artisans ?

Il est vrai que la pose est très longue (cinq couches, panneaux compris), et donc coûteuse, mais le résultat est de très haute qualité. Les artisans suivront si la demande existe. Il faudra juste être attentif à l'éventuelle envolée des prix...

Et après...

[haut]

Quel est l'épaisseur totale de l'isolation ?

Les différentes couches d'enduit font environ 1 centimètre, l'épaisseur totale est donc d'environ 9 centimètres. C'est une difficulté pour les volets et les gouttières, ainsi que pour les toitures non débordantes.

Quel est le coût total ?

Environ 10500 € de matériaux pour isoler environ 100 m2 répartis comme suit. Les prix des produits Unger-Diffutherm étaient disponibles sur leur site.

Environ 3500 € d'outillage (près de la moitié pour l'échafaudage) dont une partie pourra être revendue à l'issue des travaux.

Quel est le gain constaté ?

Compte tenu du fait que nous n'avons isolé que trois façades (une extension est prévue sur la quatrième) partiellement (le sous-sol semi-enterré n'est pas encore totalement isolé), et que l'isolation de la toiture est à revoir, nous n'espérions pas une diminution importante de notre facture de chauffage. Pourtant, après trois hivers, nous constatons une baisse d'environ un tiers de la consommation de gaz (et même de 50% depuis que nous avons commencé à remplacer les fenêtres).

Au delà des aspects écologique et financier, c'est le gain en confort qui nous séduit le plus. Les murs isolés ne sont plus glacés au toucher, l'entrée de la maison est même devenue chauffable.

Les matériaux se comportent-ils bien dans le temps ?

Les panneaux de bois nus résistent aux intempéries plusieurs mois. Il est conseillé de les enduire avant l'hiver, mais le fabricant aurait un chantier-test depuis plusieurs années... Chez nous, il n'y a pas le moindre problème depuis maintenant près de 2 ans et demi ! Mais nous en espérons bien plus...

Le nouveau produit UdiFRONT (une évolution du procédé que nous avons posé) peut être garanti 15 ans.


[Valid HTML 4.01!] Vous êtes le énième visiteur depuis le 25 novembre 2007.

URL : http://www.chclem.fr/isolation/
Auteur : François Clément
Dernière modification le samedi 18 avril 2015 à 20:07:39.

Copyright © 2007, 2008, 2009, 2010, 2011 François Clément, tous droits réservés.